Le Début

ZOOM SUR LA CRÉATRICE 

Stéphanie est née en Nouvelle Caledonie d'une mère Indo-Vietnamienne et un père Antillais. L'un est né sur une île dans le Pacifique et l'autre à Toulouse. Stéphanie, qui est née de cette union prématurée et passionnée a été adoptée très tôt à l'âge d'un an par son beau père né à Madagascar et a été chaleureusement accueillie par sa nouvelle famille. Au fil du temps qu'elle grandit, Jean Paul son beau père, qui est sellier et s'éprend à créer, fixer et restorer divers objets, devient une source d'inspiration pour Stephanie. Soif d'indépendance et d'aventure elle quitte très tôt le cocon familial. Ce fut le début de nombreuses vies forgées au travers des voyages et des rencontres. 

L'ENVOLE

Paradis perdu au fin fond du Pacifique, Stéphanie grandit en Nouvelle- Calédonie jusqu'à l'âge de 19 ans, avant de partir pour l'Asie du Sud-Est pour débuter une carrière professionnelle en tant qu'agent. Elle tombe amoureuse de l'île de Bali "l'île des dieux" et s'y installe pendant 7 ans. Elle y établit sa première société et y crée sa marque de prêt-à-porter, commercialisée principalement en Asie et aux États-Unis avant de ressentir une perte d'inspiration et un besoin fondamental pour de nouveaux horizons. 

Appel de Londres …

Le changement radical d'environnement, l'énergie vibrante, la diversité et la richesse culturelle de Londres ravivent tous les sens de Stéphanie et re-stimule cette inspiration endormie en elle. Mais avec une vie à 300 à l'heure ce n'est pas propice au développement de l'idée qui commence à germer 3 ans plus tard, celle de créer une marque hybride entre mi-mode, mi-design et mi-lifestyle autour de valeurs sociales et environnementales qui lui tiennent à coeur.

BUENOS AIRES LE LITTLE PARIS DE L'AMÉRIQUE DU SUD

Cela fait 7 ans que Stéphanie vit à Londres quand elle décide de prendre une année sabbatique et s'envoler pour l'Amérique du Sud. Voyageant au gré de ses envies et de ses rencontres, elle succombe au charme irrésistible de Buenos Aires et y réside pendant 6 mois. Elle y eut l'idée d'appeler sa nouvelle marque "Quinoa" qui lui semble en adéquation avec les valeurs qu'elles véhiculeraient au travers de celle-ci. Cette graine que les Incas considéraient sacrée et qu'ils appelaient "CHISIYA MAMA" littéralement "GRAINE MÈRE". 

PARIS: VILLE COUP DE COEUR

Quand elle est appelée par sa famille en France, en 2008, rien ne prévoyait le coup de coeur qu'elle ressentit pour Paris. C'est là qu'elle décide d'y poser ses valises de nomades, d'y planter la petite graine "Quinoa" et donner vie à son projet.

LAUNCHING QUINOA PARIS

La rencontre avec Sha Zhou qui l'a rejoint pour lancer le projet fut le coup de foudre. Leur différence, ce qui les a attiré en premier lieu, était leur force. Elles ont toutes deux lancé la marque en Décembre 2013 avant de se séparer en 2016.